Avortements chez les bovins : l’action de GDS Bretagne 

Déclaration obligatoire

L’éleveur a pour obligation de déclarer tout avortement* à son vétérinaire sanitaire. Cette déclaration a pour objectif la surveillance de la brucellose, maladie grave transmissible à l’homme. Cette surveillance est organisée par la DD(cs)PP. La visite du vétérinaire et les analyses de laboratoire sont prises en charge par l’Etat.

*Avortement :
Selon la réglementation : “est considéré comme un avortement l’expulsion du foetus ou du veau, soit né mort, soit succombant dans les quarante-huit heures après la naissance”. Par contre, la naissance prématurée d’un veau viable n’est pas un avortement.

Les avortements en série chez les bovins peuvent être le signe d’une affection sanitaire du troupeau aux conséquences techniques et économiques lourdes. GDS Bretagne propose un protocole d’aide au diagnostic différentiel des avortements non brucelliques à ses adhérents et leur vétérinaire.

Maladie dépistées :

Le dépistage des maladies est large et suit un protocole strict :

En 1ère intention :

> BVD, néosporose, fièvre Q, salmonellose, listériose et mycoses

En 2ème intention :

> ehrlichiose, leptospirose, chlamydiose, schmallenberg, ….

Critères d’ouverture :

Ce protocole peut être ouvert à partir d’un certain nombre d’avortements déclarés :

> soit 2 sur 1 mois ;

> Soit sur 9 mois, 3 avortements si moins de 100 femelles mises à la reproduction ou 4% si plus de 100 femelles mises à la reproduction.

Prise en charge

Sous condition du respect du protocole (modalités d’ouverture du plan, intégralité des prélèvements et exhaustivité des commémoratifs), GDS Bretagne rembourse :

> Les frais d’analyses à hauteur de 80 % (100% si adhésion à la caisse complémentaire)

> Les honoraires vétérinaires ( vacations et prélèvements) à hauteur de 40€ pour les recherches de 1ère intention et selon la convention tarifaire régionale pour les investigations de 2ème intention validées par GDS Bretagne

Quelques résultats 

Suspicions et fréquences des conclusions sur l’ensemble des 521 protocoles réalisés conformes en Bretagne sur la période du 01/07/2016 au 30/06/2017.

¹ et ² : Maladies recherchées en première ou deuxième intention en Bretagne

(Source GDS BRETAGNE 2018)

Pour plus d’informations  : 

> Parlez-en à votre vétérinaire traitant lors de la déclaration d’un avortement 

> Consultez la carte des services proposée par GDS Bretagne pour la section bovine ici

> Contactez votre conseiller local GDS Bretagne