Non-collecte des veaux : levée de la grève

 Le mouvement de non-collecte des veaux de moins de 20 jours lancé par la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) qui a débuté le 29 octobre a été étendu aux broutards le 2 novembre. Ce boycott a été stoppé le 07 novembre.

 A horizon 2021, les modifications de la réglementation européenne sur les mouvements d’animaux notamment, entraînera la nécessité de nouvelles dispositions commerciales. Les garanties sanitaires revêtent un enjeu majeur dans ce cadre.

(Le marché espagnol étant de plus en plus important avec environ 300 000 veaux par an en 2018).

3 questions fréquemment posées à ce sujet :

  • > Les veaux sont-ils vaccinés ? Il n’y a pas de vaccination des bovins de moins de 3 mois. Soit les veaux proviennent de mère vaccinée dans un troupeau vacciné (situation en réalité très peu fréquente aujourd’hui).
  • > A défaut de veau vacciné que faut-il faire ? Les opérateurs commerciaux réalisent une prise de sang pour qu’une analyse (PCR) soit réalisée sur le veau la plupart du temps en centre d’allotement. Les pays importateurs, bien souvent, imposent également une attestation de l’éleveur ou de son vétérinaire justifiant de la désinsectisation des veaux, 14 jours avant le départ de l’élevage.
  • > Qui prend quoi en charge ? L’état ne prend plus en charge le vaccin, le coût reste donc à la charge de l’éleveur dans le cadre d’une démarche volontaire.