FCO : Arrêt de la prise en charge des vaccins

[et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »3.7″][et_pb_row _builder_version= »3.7″][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.0.47″ parallax= »off » parallax_method= »on »][et_pb_text _builder_version= »3.7″ text_font= »|||||||| » border_width_left= »4px » border_color_left= »#952683″ custom_margin= »|||0px » custom_padding= »|||7px »]

A compter de la fin du mois de juin 2018, la vaccination des ruminants contre la fièvre catarrhale ovine (FCO) revient à la charge de l’éleveur et ne sera donc plus prise en charge par l’Etat. Les commandes de vaccins incombent désormais aux vétérinaires directement via leurs centrales d’achat habituelles, qui ont également été informées de ces nouvelles modalités.

[/et_pb_text][et_pb_text _builder_version= »3.7″]

Pour rappel

A la fin 2017, la progression de la FCO dans plusieurs départements, un virus animal non transmissible à l’homme, ainsi que le nombre insuffisant de vaccins avait poussé les autorités à revoir leur dispositif d’éradication et de ne plus rendre la vaccination des ruminants obligatoire pour les éleveurs à compter du 1er janvier 2018 : « Suite à la détection du premier foyer de BTV4 en novembre 2017, la surveillance programmée avait permis de mettre en évidence la circulation active du BTV-4 dans plusieurs départements du territoire continental. L’épidémiologie et l’analyse coût-bénéfice, combinées à une disponibilité limitée en vaccins, avaient conduit à un changement de stratégie de gestion et à la décision d’étendre la zone réglementée à l’ensemble du territoire continental. La totalité de la France continentale avait alors basculé entièrement en zone réglementée BTV-4 et 8 le 1er janvier 2018 et la vaccination était devenue volontaire, à la charge de l’éleveur. »1

Une décision approuvée par le Comité Nationale d’Orientation des Politiques Sanitaires Animales et Végétale (CNOPSAV). Cette instance de concertation du ministère avec les professionnels concernés, avait alors actée que le reste des vaccins achetés par l’État continuerait à être distribués via la centrale SERVIPHAR, jusqu’à épuisement des stocks.

Stock de vaccins : Où en sommes-nous aujourd’hui ?

« A la date du 15 juin 2018, il reste près de 278 000 doses ovines de BTV4, près de 1,35 M de doses ovines de BTV1-8 (Calier) et près de 68 000 de BTV8 (CZV) (cf État des stocks dans la présentation du CNOPSAV du 19/6/2018). Compte tenu du nombre de doses ovines commandées chaque semaine, il convient de noter que l’épuisement des stocks de vaccins mis à disposition par l’État est prévu pour fin juin pour le BTV8 (excepté pour le vaccin Calier BTV8 ovin) et pour le BTV4.

GDS France avec l’appui de Races de France et de Coop de France se sont mobilisés ces dernières semaines, en estimant les besoins et en contactant les laboratoires fabricants et les instances impliquées, pour aider à une transition la plus fluide possible entre le marché public et le marché privé qui doit prendre le relai et ainsi éviter des ruptures de stocks préjudiciables aux éleveurs pour les primo-vaccinations et rappels (exportation, protection des cheptels souches) ».2

[/et_pb_text][et_pb_divider divider_weight= »1px » _builder_version= »3.7″][/et_pb_divider][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version= »3.7″][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.0.47″ parallax= »off » parallax_method= »on »][et_pb_text _builder_version= »3.7″]

1 source : Article FCO-4 en France Continentale : situation sanitaire au 2 janvier 2018, plateforme d’Epidémiosurveillance en santé animale, https://www.plateforme-esa.fr, publié le 15 janvier 2018

2 source article FCO : état des stocks de vaccins, site internet de GDS Franche-Comté, publié le 27 juin 2018

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version= »3.7″][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.0.47″ parallax= »off » parallax_method= »on »][et_pb_text _builder_version= »3.7″ background_color= »rgba(147,29,130,0.35) » custom_margin= »0px||| » custom_padding= »10px||6px|7px »]

Plus d’informations sur la fièvre catarrhale ovine (FCO) sur la plateforme en ligne d’épidémiosurveillance en santé animale : https://www.plateforme-esa.fr

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Les dernières actualités

UN FOYER DE BRUCELLOSE EN HAUTE-SAVOIE

Suite à l’épisode de 2012, la zone fait l’objet d’une surveillance renforcée. Une analyse de lait s’est révélée positive le […]

publié le 26 novembre 2021

Bulletin d’information influenza aviaire octob...

Consultez le bulletin d’information avicole n°36 d’octobre 2021. Retrouvez le point sur la situation vis à vis de l’influenza aviaire […]

publié le 26 octobre 2021

Bulletin d’information influenza aviaire

GDS Bretagne vous propose un nouveau point de situation vis à vis de l’Influenza aviaire Hautement pathogène à virus H5 […]

publié le 14 septembre 2021
data-analytics-5722871_1920

Résultats campagne de prophylaxie 2020-2021

Découvrez en quelques chiffres les résultats de la campagne de prophylaxie GDS Bretagne 2020-2021 à travers notre animation.

publié le 20 juillet 2021

JE M'INSCRIS À UNE FORMATION

JE M'INFORME SUR UNE MALADIE

Suivez-nous

Accèder au blog des éleveurs

Retrouvez l’actualité de l’agriculture en Bretagne sur le blog des éleveurs bretons !