La BVD ou Maladie Des Muqueuses

La BVD, ou Diarrhée Virale Bovine, est une maladie d’importance mondiale, due à un virus du genre Pestivirus. Il existe 2 modes de contamination chez les bovins : La contamination dite horizontale se fait à partir d’un animal infecté. Les sécrétions nasales, la salive, les fecès et les sécrétions génitales sont les principales sources de contamination. Après une incubation de quelques jours, suivie d’une courte période au cours de laquelle ils excrètent le virus (on parle alors de Virémique Transitoire), certains animaux (en particulier les jeunes) peuvent présenter des signes cliniques : hyperthermie, diarrhée. Certaines souches de virus peuvent se manifester exceptionnellement par des signes plus graves, pouvant aller jusqu’à la mort. Mais, le plus souvent, en particulier chez les adultes, cette infection est asymptomatique. Les animaux infectés par le virus de la BVD vont ensuite fabriquer des Anticorps, dans un délai de 3 à 4 semaines après la contamination. Ces Anticorps sont détectables dans le sang et dans le lait. Ils persistent toute la vie de l’animal et sont protecteurs.

free BVD zone 2021

Les symptômes

Lorsque le virus contamine une femelle gestante, on observe très fréquemment des troubles de la reproduction. Le virus a la capacité de traverser la barrière placentaire : c’est la Contamination verticale qui va se traduire par des signes différents en fonction du stade de gestation : retours en chaleur, malformation, avortements, ou fabrication d’un animal Infecté Permanent Immunotolérant (IPI) qui va être la source principale de contamination. A noter que la plupart des IPI vont avoir une durée de vie limitée et peuvent déclarer, vers 12 à 18 mois, des signes cliniques mortels (diarrhée, ulcères dans la bouche) : c’est la Maladie des Muqueuses.

Les conséquences en élevage

Les conséquences sanitaires d’une infection par le BVD sont donc possiblement importantes : troubles de la reproduction, maladies néo natales, pertes de production. Les pertes ont été chiffrées dans plusieurs études. Elles peuvent s’élever, pour un cas grave, à 18 € par 1000 litres de lait et, pour un cas moyennement grave, à 11 € par 1000 litres. En troupeau allaitant, elles ont été évaluées, sans mesure de prévention, à environ 10 à 15 € par vache et par an.

Comment GDS Bretagne intervient sur cette maladie

Se prévenir de la BVD, c’est avant tout éviter l’introduction du virus dans son élevage. Pour atteindre cet objectif, GDS Bretagne a mis en place depuis plus de 15 ans un dispositif permettant d’attribuer une appellation Bovin non IPI à l’ensemble du cheptel Breton. Il est important d’exiger cette appellation pour tous les bovins introduits ou, si les animaux concernés n’en bénéficient pas, de faire une analyse avant la vente, ou, au pire, au moment de l’introduction dans le troupeau. Dans tous les cas, il faut assortir cette exigence d’un isolement à l’introduction pour éviter la circulation du virus à partir de potentiels virémiques transitoires.

Se prévenir du virus BVD, c’est aussi éviter la contamination par le voisinage. Pour ce faire, GDS Bretagne a mis en place un dispositif visant à connaître le statut de tous les troupeaux et visant à rechercher les IPI dans les troupeaux dans lesquels une circulation virale a été détectée.
Une prévention vaccinale peut également être mise en place.

 

Les dernières actualités

UN FOYER DE BRUCELLOSE EN HAUTE-SAVOIE

Suite à l’épisode de 2012, la zone fait l’objet d’une surveillance renforcée. Une analyse de lait s’est révélée positive le […]

publié le 26 novembre 2021

Bulletin d’information influenza aviaire octob...

Consultez le bulletin d’information avicole n°36 d’octobre 2021. Retrouvez le point sur la situation vis à vis de l’influenza aviaire […]

publié le 26 octobre 2021

Bulletin d’information influenza aviaire

GDS Bretagne vous propose un nouveau point de situation vis à vis de l’Influenza aviaire Hautement pathogène à virus H5 […]

publié le 14 septembre 2021
data-analytics-5722871_1920

Résultats campagne de prophylaxie 2020-2021

Découvrez en quelques chiffres les résultats de la campagne de prophylaxie GDS Bretagne 2020-2021 à travers notre animation.

publié le 20 juillet 2021

JE M'INSCRIS À UNE FORMATION

JE M'INFORME SUR UNE MALADIE

Suivez-nous

Accèder au blog des éleveurs

Retrouvez l’actualité de l’agriculture en Bretagne sur le blog des éleveurs bretons !