Afin de freiner l’avancée de la Peste Porcine Africaine (PPA) qui sévit actuellement dans l’est de l’Europe, l’Institut du porc (IFIP) et l’Association Nationale Sanitaire Porcine (ANSP) ont coordonné l’élaboration d’un document relatif aux règles de biosécurité à destination des élevages de porcs notamment.

Cette fiche, rédigée en collaboration avec GDS France, la société nationale des groupements techniques vétérinaires et le Ministère de l’Agriculture, rassemble toutes les mesures de biosécurité indispensables à adopter en élevage.

Ces mesures sont recommandées pour les élevages vis-à-vis de la Peste Porcine Africaines (PPA) mais aussi d’autres dangers sanitaires tels que la DEP et les salmonelles.

Des arrêtés ministériels précisent les mesures obligatoires à mettre en œuvre dans tous les élevages (AM du 16 octobre 2018) et dans les élevages situés dans un périmètre d’intervention de la PPA (AM du 8 octobre 2018).

La Peste Porcine Africaine (PPA) c’est quoi ?

Pour rappel, selon le Ministère de l’Agriculture : « la peste porcine africaine (PPA) est une maladie animale due à un virus qui touche exclusivement les porcs domestiques et les sangliers. Présente dans certains pays d’Europe, son introduction en France pourrait avoir des conséquences socio-économiques et sanitaires graves pour les filières professionnelles concernées. *»

Retrouvez des points détaillés sur l’avancée de la PPA en Europe sur la plateforme d’épidémio surveillance en santé animale ESA www.plateforme-esa.fr/

*Source : site du Ministère de l’Agriculture agriculture.gouv.fr