Le 9 mai dernier, la cellule de crise* du RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine) s’est réunie pour faire le point sur la situation des foyers d’herpèsvirose de type 1 – HVE1  et de type 4 – HVE4 (formes de Rhinopneumonie) en France.

Selon le dernier communiqué du RESPE plusieurs cas ont été détectés notamment dans le grand ouest :

Au 9 mai et depuis le dernier communiqué du 27 avril, ont été comptabilisés 4 nouveaux foyers d’herpèsvirose de type 1 (HVE1) :
–       2 foyers en Charentes-Maritimes (1 cas) – Elevage et (1 cas) – Sport
–       1 foyer dans le Calvados (2 cas) – Elevage
–       1 foyer dans la Manche (1 cas) – Sport
+ 1 nouveau cas d’avortement dans un foyer déjà connu dans le Calvados – Elevage
ce qui amène à 25 foyers depuis le début le 15 mars.

A noter également, plusieurs cas d’herpèsvirose de type 4 (HVE4), soit 9 nouveaux foyers depuis le 4 mai : en Isère, en Indre-et-Loire, en Charentes-Maritimes, dans l’Orne, dans la Manche (2), dans les Pyrénées-Atlantiques (cheval déplacé ces derniers jours et venant des Charentes Maritimes), dans le Cher, dans le Calvados.
Cela porte à 17 le nombre de foyers d’HVE4 sur la même période (contre 9 en 2017).

A une époque de l’année où de nombreux rassemblements équins sont organisés, plusieurs d’entre eux ont été annulés par mesure de précaution, notamment dans les départements où des foyers ont été déclarés : “De nombreux rassemblements continuent d’être annulés (24 concours à ce jour pour la SHF et 140 pour la FFE sur la période du 23/04 au 31/05/18 dans les départements où au moins un cas a été confirmé). Certains comités départementaux ont préféré annuler l’ensemble des concours sur leur territoire jusqu’à début juin.”

Pour les rassemblements maintenus, des mesures sanitaires ont été mises en place pour limiter les risques épidémiques.
Le RESPE propose ainsi une série de mesures de précaution à l’attention des détenteurs d’équidés et notamment ceux qui participent à des manifestations équines.

 

*Déclenchée le 26 avril, la cellule de crise du RESPE regroupe des experts vétérinaires et scientifiques de cette maladie, lAssociation Vétérinaire Équine Française, la Fédération des Eleveurs du Galop (excusée), la Fédération Française d’Équitation (excusée), la Fédération Nationale du Cheval, la Fédération nationale des Conseils des Chevaux (excusée), la Fédération Nationale des Courses Hippiques (excusée), France Galop, lInstitut Français du Cheval et de l’Équitation, LABEO Frank Duncombe, la SFET, la Société Hippique Française, le Trot (excusé) et le RESPE.

 

Source : communiqué de presse du RESPE du 11 mai 2018

 

Retrouvez tous les détails du communiqué du RESPE :  http://www.respe.net/node/3510   

Toutes les alertes sur le site du RESPE :  www.respe.net/alertestoutes

 L’actualité du RESPE sur  www.respe.net/

 Vous êtes détenteur d’équidés, pour toute information complémentaire contactez votre vétérinaire.

Plus de détails sur l’action de GDS Bretagne en faveur de la vaccination contre la rhinopneumonie équine ? Consultez notre dossier spécial

Une question relative à la prise en charge de la vaccination contre la rhinopneumonie ou aux autres actions de la section équine de GDS Bretagne ? Contactez Marie Conradt, l’animatrice de la section équine de GDS Bretagne par mail : marie.conradt@gds-bretagne.fr ou par téléphone 02 23 48 26 06